Randonnée en famille dans la Vallée de la Semois

A l'affut du moindre rayon de soleil, ou du moins d'un temps un peu sec, c'est avec grand plaisir que nous sommes partis à une trentaine de minutes de chez nous pour faire découvrir à nos enfants, Sacha, 7 ans, et Elsa, 6 ans, les magnifiques paysages de la Vallée de la Semois et plus spécifiquement 3 lieux incontournables de la région.



D'un point à l'autre


Pour cette balade, nous avons décidé de ne pas faire une boucle mais de déposer une seconde voiture au point d'arrivée, nous permettant ainsi la visite des 3 sites qui nous intéressaient en 9 km. Il est tout à fait possible de faire une boucle, mais dans ce cas, vous devrez plutôt privilégier de rallier 2 des 3 sites visités.


Nous avons donc enfilé nos chaussures de marche pour parcourir les sentiers reliant Botassart à Bouillon. Nous avons choisi de la parcourir dans ce sens pour nous éviter l'abrupte montée depuis la rivière de la Semois vers le parking de Botassart.


Botassart et la légende du Tombeau Géant


La balade débute au parking surplombant le Tombeau du Géant.


Parking gratuit
Stationnement camping-car interdit
Plusieurs tables de pique-nique avec une jolie vue

C'est évidemment un site que nombreux d'entre vous connaissent mais qui moi m'émeut toujours, que ce soit par la beauté à couper le souffle du lieu, ou encore par les souvenirs que ça me remémorent. C'est en effet, haute comme 3 pommes, bottes en caoutchouc et épuisette à la main, que je découvrais ce site magnifique avec mes petits camarades de 3ème primaire lors de mes premières classes vertes.


Autant vous dire que quand vous expliquez à vos enfants que, selon la légende, il y serait enterré un géant, qui refusant d'être prisonnier des romains après la bataille de la Sambre, a préféré se jeter dans le vide au "rocher des Gattes" plutôt que d'aller mourir dans les arènes du Colisée, leur imagination part au triple galop et leurs questions, plus adorables les unes que les autres, fusent !




Pique-nique au moulin du Rivage


Nous sommes descendus par le sentier balisé "rectangle rouge n°4" jusqu'au moulin du Rivage. Fin janvier, c'était assez boueux et glissant . Avec de jeunes enfants, il est peut-être plus agréable de suivre le sentier plus large juste à côté, qui vous fera faire un léger détour.


C'est au moulin du Rivage que nous avons décidé de faire notre arrêt pique-nique, juste au bord de la Semois, c'était assez magique. Il y a à cet endroit un petit ruisseau qui se jette dans la Semois, dans lequel vos enfants prendront plaisir à sauter d'une ile à l'autre pendant que vous digérez. N'oubliez pas les bottes de neige ou en caoutchouc, selon la saison, car le niveau de l'eau est quand même de plus d'une dizaine de centimètres par endroit.




Passerelle de l'Epine, un pont suspendu belge


La randonnée continue via un sentier surplombant la rivière qui vous emmènera après la traversée d'une forêt de bouleaux au deuxième site clé de la balade, la passerelle du Moulin de l'Epine. Attention, pour les amateurs de photos, le site est hyper photogénique, c'est pas tous les jours qu'on croise un joli pont suspendu dans nos contrées !


Cette passerelle, longue de 55m, enjambe la Semois et permet de relier les balades de Botassart et de Corbion.


Vos enfants auront tout loisir de courir d'un côté à l'autre en toute sécurité ou d'observer la Semois à la recherche de quelques poissons, algues, voire même de kayaks.




Pour ceux d'entre vous qui seraient intéressés par la passerelle de l'Epine mais sans parcourir autant de km depuis Botassart, ou avec une poussette, vous avez la possibilité de vous garer à l'abbaye Notre-Dame de Clairefontaine et de la rejoindre en 2km aller-retour, idéal pour les petites gambettes. Vous pouvez même emporter draisiennes, vélos, etc.


Parking gratuit
Stationnement camping-car interdit

Bouillon, rive droite ou rive gauche


A partir de là, vous avez 2 possibilité pour rejoindre Bouillon :

- soit après avoir testé la passerelle une bonne dizaine de fois, vous revenez du côté initial de votre balade, ce que nous avons fait personnellement. Cette portion est tout à fait accessible aux poussettes car elle se fait sur une route goudronnée, avec passage de quelques voitures. Nous avons suivi les panneaux affichant un rectangle rouge BN41.

- soit vous traversez la passerelle, vous prenez à gauche et vous suivez le sentier forestier rive opposée. Ne l'ayant pas fait, je peux juste vous dire que vous ne devrez pas faire attention aux voitures et que du coup vous serez plus à l'aise de laisser courir vos enfants mais vous manquerez de jolies vues. Peut-être y en a-t-il d'autres tout aussi jolies, je vous laisse découvrir par vous-mêmes.




Une prière pour faire avancer les enfants, c'est possible !


La randonnée continue avec de très jolies vues sur la plaine, la rivière, la forêt en arrière-plan et tout au loin l'abbaye Notre-Dame de Clairefontaine. Au moment où nous y étions, les champs étaient remplis d'oies noires sauvages, et le soleil a décidé de pointer son nez, c'était magique. Nous y avons également croisés quelques hérons.




Une activité qui a bien amusé les enfants, fut de découvrir la prière du Notre père. En effet, sur quelques centaines de mètres, la prière est indiquée phrase par phrase et ils étaient assez amusés de voir que nous connaissions la phrase suivante avant même de l'avoir découverte. De quoi les épater un peu... tout en les faisant courir d'une plaque à l'autre. Je précise que nous ne sommes pas du tout de fervents catholiques.


La partie qui suit jusqu'aux terrains de foot est un peu moins agréable car plusieurs voitures circulent et pas toujours à la vitesse autorisée. Mais l'arrivée à Bouillon vaut bien cette petite partie moins agréable.


Un château fort en récompense


L'entrée dans Bouillon se fait par l'arrière du château. Ici on n'aperçoit pas encore la ville, juste la forêt, un parc (avec une plaine de jeux), le château fort sis sur un éperon rocheux et le pont de Cordemoy qui enjambe la Semois. Ca a un charme fou.